Novembre 2016

AMAGe

A comme Académie pour nous impressionner

S’il ne fallait qu’un mot il fallait celui là

De toutes les beautés il est le condensé

De son rayonnement il nous enrichira

 

Musique pour le M musique universelle

Ecrite à quatre mains sur un carnet de notes

Ou seule sur un piano au son intemporel

Niché au vieux grenier sentant la bergamote

 

A dire sans détours que l’Art est absolu

Que les contours d’un nu sur une toile vierge

Nous transportent au delà de rêves inconnus

Et que par la magie d’un trait il nous submerge


C’est en Gascogne qu’on se le dise sans pudeur

Qu’un mot une note peuvent créer toute une histoire

Que d’un pinceau peuvent jaillir mille couleurs

Et faire d’AMAGe le plus ardent des faire valoir